global-search-psd-icon-2

Radios locales : les bons mots pour booster votre proximité

Gagnez la bataille de la proximité et gagnez de l’audience.

Utilisez les bons mots pour afficher votre proximité.

Faites la chasse aux erreurs.

Proximité radio

©ALOUETTE

La proximité est un vecteur essentiel de réussite pour une radio. Et c’est d’autant plus vrai pour une radio locale. Aucune chance de maintenir, de consolider ni de faire progresser son audience sans passer par la case proximité.

Sachez utiliser les bons mots de la proximité.

 

La grande majorité des auditeurs ne savent pas toujours pourquoi ils écoutent une radio (vous en doutez ? faites le test autour de vous). Par contre, les auditeurs sentent très rapidement si une radio est faite pour eux, ou si ce n’est pas le cas. Musique et programmes donnent le ton instantanément mais il existe surtout une sensation qui se dégage d’une radio. C’est l’empathie qui fait dire à l’auditeur : « CETTE RADIO ME CONNAIT. ON DIRAIT QU’ELLE EST FAITE POUR MOI. ».

Transmettre cette sensation, c’est faire 90% du travail pour gagner de l’audience.

Radio proximité

©EVASION

LA PROXIMITÉ PAR LE QUOTIDIEN

La radio c’est le média de tous les jours, de tout le temps, celui qui nous suit partout. Il est gratuit et facile d’accès. Il s’oppose en ça à la presse papier, payante, et à la télévision dont il faut un écran pour la voir.

La radio est avec nous du matin au soir.

La réussite d’une radio dépendra donc TOUJOURS de sa faculté à s’inscrire dans le quotidien le plus précis de ses auditeurs. C’est la proximité dite du quotidien.

Être proche de ses auditeurs, c’est avoir le même rythme que ses auditeurs.

Ainsi un auditeur doit se sentir aussi proche de votre radio qu’il est proche d’un ami. Pour ça, il doit ENTENDRE que sa radio est dans le même quotidien que lui. Il doit y retrouver ses préoccupations, ses attentes, ses surprises, son humour ou sa tristesse. Nos conseils.

  • Utilisez les JOURS de la semaine : un Lundi est forcément une journée qui a du mal à se lancer, un Vendredi est généralement une journée qui passe vite car le week-end arrive. Vous devez faire passer cette émotion à vos auditeurs. Là où vous gagnerez des points, c’est en incluant de la temporalité dans vos interventions. Au moment de parler d’une chanson ou d’un jeu sur votre antenne, tentez au maximum de vous appuyer sur le jour de la semaine.
  • Appuyez-vous sur les HEURES de la journée : c’est le même principe qu’avec les JOURS. Utilisez les heures de la journée à votre profit pour renforcer votre proximité. A 11h30 on commence à avoir faim donc vous avez le droit de le glisser dans une intervention. A 14h, on peut avoir sommeil vu que l’on digère … à vous de l’exprimer à l’antenne. C’est grâce à ces mots que l’auditeur se sentira comme chez vous comme chez lui.
  • Profitez du CALENDRIER : vous aurez tout intérêt à profiter des évènements qui jalonnent toute une saison de radio. Les impôts qui tombent, la fête des mères, le changement d’heure … absolument tout
  • Ne passez pas à coté de CE DONT TOUT LE MONDE PARLE : en tant que professionnels des médias, vous êtes au courant de tout car vous êtes connectés et curieux. Pour vos auditeurs, c’est très différent. Lorsqu’il y a un match de foot important (PSG, Équipe de France), même si tout le monde n’est pas supporter, il est intéressant d’en parler sur votre antenne. Il n’est pas nécessaire d’évoquer l’aspect sportif du match, on pourra alors parler salaire ou physique des joueurs. Disons que le principal ici c’est d’être dans le quo-ti-dien. Pour vous aider à choisir, regardez de près les recherches sur GOOGLE TRENDS et sondez régulièrement toute personne qui ne fait pas partie de votre radio (votre boulanger, voisins, amis, parents, etc)
  • Enfin, parlez du TEMPS qu’il fait. Avant toute chose, c’est LE sujet de conversation préféré. Ne sous-estimez pas le pouvoir d’un mot sur le temps qu’il fait dans une intervention.

Google Trends Tendance

LA PROXIMITÉ PAR L’ESPACE

Comme on peut le lire sur RADIOPUB par Michel Collin, « 80% des auditeurs des radios commerciales adorent leur lieu de vie« . Vos auditeurs sont chauvins !

Être proche de ses auditeurs, c’est habiter chez eux.

La radio qui sera jugée la plus proche, c’est la radio qui semblera être fabriquée depuis la maison voisine ou depuis l’appartement d’en face. On doit sentir le moins possible que sa radio est loin de nous.

La radio locale est de plus en plus écoutée en France (voir étude ici). Si vous faites correctement les choses, il n’y a pas de raison d’échouer. Quelques conseils et rappels.

  • Bannissez le fameux «DU COTÉ DE». La faute est trop fréquente. Elle est terrible car elle vous éloigne de vos auditeurs. Votre auditeur n’habite pas «DU COTÉ DE Paris». Il habite «A Paris». En utilisant «DU COTÉ DE» vous faites passer le message que vous n’êtes pas sur place. Donc que vous n’êtes pas proche.
  • Soyez PRÉCIS : s’il vous plaît, ne faites pas d’erreur sur la prononciation des lieux ! C’est impardonnable pour un auditeur de voir le nom de son village écorché. Astuce : téléphonez à la Mairie du lieu si vous avez un doute. Le serveur vocal ou le standardiste vous donnera tout de suite la bonne prononciation.
  • Utilisez les EXPRESSIONS RÉGIONALES : merci de ne pas dire pain au chocolat à Toulouse ! Et plus généralement, parlez à la manière de vos auditeurs. Le plus simple pour ça, c’est de recruter une équipe qui est issue de la région en question. Mais si les animateurs/journalistes viennent d’ailleurs, il est impératif qu’ils se mettent vite à la page.
  • Appuyez-vous sur la MÉTÉO : c’est le moyen le plus rapide d’inclure des noms de plus petites villes, villages, des noms de rue, de places, pourquoi pas des noms bars ou restaurant connus. Au lieu d’annoncer la température à Lyon, parlez du temps au Parc Blandan ou Place Bellecour. Dans la Météo, là aussi il faudra bannir «DU COTÉ DE».
  • Racontez votre VIE LOCALE : l’animateur ou le journaliste habite dans la région de sa radio. Le week-end, il se balade aux mêmes endroits que les auditeurs. Il est nécessaire de dire que vous faites pareil que vos auditeurs. Si vous avez des intervenants de l’extérieur (voice-track), il faudra impérativement leur donner des exemples précis, leur envoyer des photos, leur parler des habitudes du coin pour ne pas sembler déconnecté de la vraie vie locale.
  • Faites du TRAFIC car ici vous rendez un service particulièrement fort qui sert dans la vie concrète de vos auditeurs. Pour le coup, vous les aidez vraiment et surtout vous êtes la seule radio du marché à pouvoir le faire aussi bien.
  • Évidement, produisez de l’INFORMATION LOCALE. N’ajoutons rien ici, car si votre radio est une radio locale, elle fait de l’information locale … non ? 😉

 

Proximité radio

Pain au chocolat ou chocolatine ?

 

CONCLUSION

Une radio de proximité c’est une radio qui parle du quotidien de ses auditeurs avec les mots de ses auditeurs.

L’avantage, c’est que c’est plutôt simple à mettre en place et que l’effet est quasi immédiat. Vous serez surpris du changement rien qu’en veillant à bien suivre nos quelques conseils.

  1. Mettez toujours une dose de quotidien dans vos interventions. Dites par exemple que vous sentez de fortes odeurs de café autour de 9h30 ou 13H30. Car c’est le même quotidien que celui de vos auditeurs.
  2. Utilisez le vocabulaire de vos auditeurs. On dit «gavé» à Bordeaux et on mange des sandwichs «mitraillettes» à la frontière du Nord.
  3. La proximité ne supporte pas l’erreur. Soyez toujours précis. Plus on y met en avant sa connaissance de la proximité locale, plus on se doit d’être irréprochable. Les auditeurs n’aiment pas les tricheurs.

 

Julien VIGIER, consultant radio

Share Button

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>